Il faut donc que les propriétés phénoménales et les impressions sensibles aient une réalité causale véritable, de même que le moi et la volonté. Il est l'auteur de plusieurs traités sur les dieux, sur l’âme, des traités de physique et de météorologie. Qu'est-ce qu'un véritable ami ? Quelques arguments annexes contre la crainte de la mort : Le désir de vivre n'est pas rationnel ; si notre vie est parfaite, notre accomplissement dans la vie de tous les jours ne sera rien de plus si nous sommes immortels. C'est pourquoi nous avons vu qu'Épicure avait introduit le clinamen. Sans réfuter son existence ? Sans être une philosophie morale hédoniste, cette pensée ne recommande pas l'ascétisme s'il a des conséquences nuisibles. ». JC Il était doté d’une culture exceptionnelle en matière d’arts et de sciences, ce qui lui valut de disposer d’une base de réflexion très complète. Néanmoins, Épicure estime que cette réalité subjective a autant de réalité et est aussi vraie que la réalité fondamentale des atomes. On peut noter que le mot grec pharmakos signifie aussi « poison ». Epicure prêchait que la mort était une réalité incontournable et que c'était aussi la fin du corps avec l'âme. Pourtant, tel quel, il est manifestement faux. L'école stoïcienne fut créée par Zénon de Kition au IVe siècle avant notre ère. Le stoïcisme apparaît réservé à des individus capables d'une discipline peu commune, et le platonisme se diffuse surtout dans les milieux cultivés. De ce fait, Épicure combat toute la tradition antique qui veut que les dieux soient jaloux ou rancuniers. Et d’autre part, toujours en vertu de cette infinité en nombre, la quantité d’atomes propres à servir d'éléments, ou, autrement dit, de causes, à un monde, ne peut être épuisée par la constitution d’un monde unique, ni par celle d’un nombre fini de mondes, qu'il s’agisse d’ailleurs de tous les mondes semblables au nôtre ou de tous les mondes différents. "Thalès de Milet est considéré comme l’un des pères de la philosophie grecque, car il constitue un point central pour les générations suivantes de penseurs, de philosophes et de scientifiques célèbres. J.-C. Il y rencontre Colotès, Métrodore et Idoménée de Lampsaque qui le suivront à Athènes. ». Le sage doit garder son indépendance et pourtant Épicure ne cesse de faire l'apologie de l'amitié. La philosophie de Platon repose sur une triple approche: dialectes, éthique et physique, le point central de l'unisson étant la théorie des formes. « Si tu dis que tu mens et que tu dises vrai, tu mens. 529 marque par exemple la fermeture de l'école néoplatonicienne d'Athènes par l'empereur byzantin Justinien qui interdit, par édit, d'« enseigner la philosophie ». La doctrine d'Épicure eut un succès prodigieux, tant par le nombre de ses disciples, que par l'affection et les forts sentiments dont elle fut l'objet : « Le charme de cette doctrine égalait la douceur des sirènes[6]. Et celui qui dit que le temps de philosopher n'est pas encore venu, ou que ce temps est passé, est pareil à celui qui dit, en parlant du bonheur, que le temps n'est pas venu ou qu'il n'est plus là[45]. Il invente également la théorie des prénotions : nous formons en nous des concepts à partir d'expériences répétées. Le philosophe y enseignera pendant une vingtaine d'années, avant de se voir remplacé par son neveu Speusippe. À noter que la thèse matérialiste de l'atome en tant qu'« insécable » pose le problème du divin ; car les corps complexes que forment les atomes ne sont pas intemporels : ils finissent tôt ou tard par se décomposer et disparaître, c'est-à-dire que les atomes qui composent ces corps se séparent, mais sans pour autant disparaître eux-mêmes, car les atomes sont inusables, intemporels : « immortels ». C'est pendant cette dernière période qu'il écrit un très grand nombre de ses œuvres et de ses lettres ; il est l'un de ceux qui ont le plus écrit dans l'Antiquité (300 ouvrages semble-t-il). modifier - modifier le code - modifier Wikidata. Mathématicien, Philosophe, Physicien, Scientifique (Philosophie, Science). Lucrèce (-94/-55), auteur du De rerum natura, Pyrrhon d'Élis (-365/-275) fondateur du scepticisme, Philon de Larissa (-160/-80) Philosophe (Art, Littérature, Philosophie). De plus, il aurait composé pas moins de 705 ouvrages[24], ce qui en fait l'un des auteurs les plus prolifiques de l'Antiquité. L'amitié ressemble à un pacte. La doctrine d'Épicure peut être résumée par ce que les épicuriens ont appelé le tetrapharmakon (quadruple remède, ou « quadruple poison » : car tout est question de posologie), que fit graver Diogène d'Œnoanda sur le mur d'un portique, formulé ainsi : « Et maintenant y a-t-il quelqu’un que tu mettes au-dessus du sage ? Il s'applique ainsi à une philosophie dite « occidentale », qui correspond grosso modo à l'Antiquité gréco-romaine — les sagesses ou philosophies d'autres civilisations (Chine, Inde, etc.) Platon effectue le voyage, mais débarque en -366 à Syracuse alors que Dion est condamné à l'exil, et que Denys le Jeune prend le titre de tyran. Nos jugements s'appliquent à deux sortes d'objet, ceux qui peuvent être confirmés par l'expérience (la vérification du jugement est possible), et ceux qui ne relèvent pas vraiment de l'expérience, comme le vide par exemple, dont on admet l'existence par un raisonnement (la validité est en ce sens que le jugement n'est pas faux, et peut donc être tenu pour vrai). Il ne nous reste que trois lettres de ce philosophe, des abrégés volontaires pour condenser son œuvre (Lettre à Hérodote, Lettre à Pythoclès et Lettre à Ménécée), et quelques maximes, les 40 Maximes Capitales retranscrites par Diogène Laërce et 81 Sentences Vaticanes, découvertes à la fin du XIXe siècle dans un manuscrit de la bibliothèque du Vatican, même s'il se peut que ce soient des exercices d'école[8].